Est-ce une bonne idée de louer son téléphone portable?

L’usage de smartphones est devenu presque inévitable de nos jours. Ce petit gadget contient l’équivalent de toute une vie si bien que l’on ne s’en sépare plus. Les fabricants le savent bien et innovent à chaque fois. Ainsi, en plus de ne plus pouvoir s’en passer, il faut également suivre la tendance et changer de modèle environ tous les deux ans. Mais malgré une large démocratisation des smartphones, les derniers modèles à la mode avec les fonctionnalités les plus récentes coûtent toujours aussi chers. Pour ceux qui ne peuvent pas se payer à chaque fois un nouveau modèle de mobile lorsque celui qu’on utilise devient obsolète, il est possible de louer son téléphone portable. Cette pratique n’est pas vraiment encore courante mais s’avère pourtant pratique et moins chère. La location de smartphone est une idée de Free Mobile qui la lance en 2013. L’opérateur s’y est lancé le premier en promettant à ses clients qu’ils économiseraient près de 40% du prix d’achat en choisissant cette formule. Depuis, d’autres enseignes et opérateurs se sont également mis à mettre des smartphones à louer. Il s’agit d’utiliser un appareil qui n’est pas totalement nôtre pendant un temps jusqu’à ce que l’on décide d’en utiliser un  autre plus récent ou qui nous plaît un peu plus. Quels sont les bons et mauvais côtés de cette pratique de louer son téléphone portable ? Voici le point sur le sujet :

 


Les avantages

Les avantages

Les avantages

Le plus grand point positif d’une location de smartphone c’est bien sûr le prix. Acheter un modèle dernier cri chaque année pourrait nous ruiner. Par contre, pour largement moins cher, on peut se permettre de changer de mobile à chaque fois que l’on veut, et pas n’importe lequel : un modèle dernier cri haut de gamme revient toujours largement moins cher à la location qu’à l’achat. Si un smartphone récent et high-tech vaut autour de 1000 euros à l’achat, si on le loue, on ne verse qu’une petite somme par mois jusqu’à ce qu’on s’en lasse ou qu’un autre modèle plus récent pointe son nez. Il existe en effet des formules qui permettent de changer de téléphone portable à chaque fois que cela est souhaité et c’est un autre grand avantage de louer. Par exemple, au bout de quatre mois de contrat de location d’un mobile, si on est attiré par un autre modèle, il est possible de le faire. Attention toutefois à choisir la bonne formule de location en vérifiant bien le délai de contrat. Autre avantage indéniable : la possibilité d’assurer son smartphone contre la perte, le vol ou encore la casse contre quelques sous par mois, à raison de 7 euros à 15 euros en moyenne. Chez SFR par exemple, l’assurance Smartphone Forever permet à l’utilisateur de remplacer ou de réparer son mobile sans franchise dans une limite de deux sinistres au cours de l’année. Chez certaines enseignes proposant la location de smartphone, on inclue même déjà cette assurance dans le prix de la location.

 

Les inconvénients

Bien que louer son smartphone possède ses avantages indéniable, il existe également quelques points négatifs qu’il faut considérer avant de décider si l’on opte pour cette formule ou non. En effet, lorsqu’on se penche sur les offres de location, on remarque qu’elles sont pour la plupart adossées à un forfait ; parfois même avec engagement. Ainsi, au final, le tarif total de la formule de location peut s’avérer plus onéreux que ce que l’on pensait au départ. Chez SFR par exemple, la location de téléphone portable n’est possible que si on opte pour un forfait Power qui vaut 25 euros par mois au minimum. Aussi, pour ceux qui pensent changer souvent de smartphone grâce à la location, il va donc aussi falloir renouveler le contrat de location à chaque fois. Certes, ce n’est rien de grave diront certains mais à la longue, cela peut représenter un dérangement sans parler du fait que l’on n’est donc jamais propriétaire de cet appareil que l’on utilise au quotidien (cela est toutefois possible à la fin du contrat avec option d’achat). Enfin, ce qui peut déplaire aussi dans la location de smartphone ce sont les conditions de retour du mobile et celles de fin de contrat. Si par exemple on souhaite mettre fin au contrat avant son terme, il sera nécessaire de régler les mensualités qui restent. Ensuite, il est évident que l’état du téléphone portable est à vérifier scrupuleusement au moment de le rendre : il doit être en bon état, notion assez ambiguë qui varie selon les personnes. Un utilisateur et un opérateur pourront donc ne pas s’accorder sur ce point, ce qui causera des problèmes. En effet, si l’opérateur juge que l’appareil n’est pas rendu en bon état, l’utilisateur est dans l’obligation de payer des pénalités allant jusqu’à 150 euros. Aussi, si l’appareil est carrément rendu inutilisable ou a été perdu, les pénalités risquent de valoir la même somme qu’un appareil neuf, sauf dans le cas d’une assurance perte en charge.

 

Les offres des opérateurs

Les offres des opérateurs

Les offres des opérateurs

En France, il existe trois opérateurs différents qui proposent la location de smartphone. Il s’agit de SFR, de Free, et de EI Telecom avec ses offres Crédit Mutuel Mobile et CIC Mobile. Il est important de pouvoir comparer les offres avant de faire son choix et ce, pour les mêmes appareils. Ici, pour la location du Samsung Galaxy S8 et d’un iPhone 8 à 64 Go tous les deux, on retrouve plusieurs tarifs même si les offres englobent les mêmes caractéristiques : chez SFR c’est le forfait Power illimité à 45 euros/mois, chez Free Mobile c’est un forfait à 19,99 euros/mois, et enfin chez EI Telecom, il y a le forfait Efficio illimité à 49,99 euros/mois et le forfait Prompto 100 Go à 19,99 euros/mois.

Free propose une location de smartphone dernier cri à savoir un iPhone X dans la version 64 Go ; il faut dire que cet opérateur est celui qui propose une offre de location de téléphone portable la moins onéreuse. Cependant, il est nécessaire d’effectuer un premier versement de 149 euros. Il faut aussi savoir que si on met fin au  forfait et que l’on continue tout de même la location de smartphone, un supplément de 5 euros est à rajouter à ses mensualités. Par ailleurs, lorsque le smartphone n’est pas rendu en bon état lorsque le contrat prend fin, une somme variant entre 100 euros et 300 euros est demandée, selon l’appareil loué. Si le téléphone portable est rendu avant terme et que son état est jugé mauvais par l’opérateur, l’utilisateur peut être pénalisé en payant le prix public de vente du smartphone en vigueur le jour de la commande en incluant les sommes déjà versées. Free ne propose pas d’assurance et on ne peut changer d’appareil qu’après 24 mois.

Chez SFR, il existe un programme de location de smartphone que l’on connaît par smartphone Forever. Les conditions de location ont varié au fil des années ce qui fait qu’au final, il devient plus ou moins intéressant selon les points à considérer. Aujourd’hui, ses forfaits se font à partir du Power 10 Go et n’est réservé qu’aux personnes déjà clientes chez l’opérateur. L’offre des smartphones est à peu près la même que chez Free en se concentrant surtout sur des appareils hauts de gamme de la marque Apple, Sony ou Samsung. SFR propose la formule la plus coûteuse mais il est possible de changer de smartphone au bout seulement de 12 mois et l’offre est accompagnée d’une assurance anti vol.

El Telecom ne s’est lancé que très récemment dans la location de mobiles. L’opérateur propose des forfaits Crédit Mutuel Mobile et CIC Mobile. Cette offre n’est ainsi accessible qu’auprès d’un conseiller bancaire et s’adresse donc principalement aux clients de ces banques. Ils ont le choix entre des modèles haut de gamme qui sortent au cours de l’année et ceux de l’année précédente des marques Huawei, Sony, Samsung et bien sûr Apple.

Pour ce qui est du tarif, on retrouve deux offres MVNO qui sont à mi-chemin entre les offres de SFR et Free grâce à des réductions sur les forfaits qui les accompagnent : 24,99 euros/mois sur le forfait Efficio illimité au lieu de 49,99 ; 14,99 euros/mois sur le forfait Prompto 100 Go au lieu des 19,99 euros. Avec ces offres, il est possible de changer de mobile au bout de 12 mois. Quant aux pénalités, cela varie selon le cas mais ce sont sans aucun doute les moins élevées parmi tous les opérateurs.

 

Les offres des services de location

Outre les opérateurs, des services de location de smartphone existent aussi. Deux se distinguent parmi tous, à savoir Lokéo et Uz’it. Lokéo est un service de location d’appareils électroménagers multimédia de Boulanger, tandis qu’Uz’it est un service de l’entreprise Evollis. L’avantage de louer son mobile chez ce genre de service c’est qu’on n’est pas obligé de souscrire à un forfait. On peut donc profiter des promotions et des offres spéciales faites par l’opérateur de son choix ou par MVNO.

Chez Lokéo, l’offre est plus variée. Il est possible de louer un smartphone pour une durée de 6 à 36 mois et ainsi d’en changer rapidement. Selon la formule choisie, on peut en effet récupérer un autre appareil en seulement 6, 12 ou 18 mois. Côté prix, il faut compter une quarantaine d’euros, assurance comprise. Attention toutefois à ne pas rendre l’appareil en mauvais état ou inutilisable ou encore à ne pas le rendre du tout à la fin du contrat car il faudra verser une pénalité équivalente au prix neuf du mobile. Les smartphones proposés sont de la marque Samsung et Apple uniquement avec une gamme assez large selon les besoins.

Avec Uz’it, les prix proposés sont imbattables. Intermarché a d’ailleurs opté pour ce service pour proposer lui-aussi des appareils à louer à ses clients. En effet, les tarifs mensuels varient de 19 euros à 43 euros selon la gamme de l’appareil, à choisir entre ces marques : Apple, Samsung, Sony et Huawei. En plus, l’assurance est comprise dans ces mensualités et en cas de restitution du mobile en mauvais état ou en état inutilisable, 30% du prix de l’appareil neuf est réclamé.

Enfin, il faut aussi savoir que la marque Samsung propose aussi un service de location : Up2you. Il s’agit d’un service assez intéressant dans la mesure où on peut disposer du Samsung Galaxy S8 pendant deux années pour seulement 771 euros au lieu des 809 euros représentant le prix du produit neuf. Si on y rajoute l’assurance, le prix reste tout de même raisonnable puisque cela ne représente que 7 à 9 euros par mois selon les garanties.

 

Conclusion

Si la location de smartphone est une bonne ou une mauvaise idée, c’est à chacun d’en juger selon ses besoins. Il faut bien considérer tous les points puisque le système n’est finalement aussi simple que cela n’y paraît puisqu’il y a les contraintes de garder le mobile en bon état et le fait de ne jamais réellement posséder son mobile. Toutefois, on peut se permettre d’avoir un smartphone haut de gamme tout le temps sans débourser la somme du produit neuf. Il est aussi important de bien choisir le service et l’offre de location, tout en considérant les clauses d’assurance.

Cette entrée a été publiée dans telephone portable, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire